Ferrari 812 GTS

Cinquante ans exactement après les débuts de la dernière Spider de la gamme Ferrari à arborer un V12 monté à l’avant, la 812 GTS salue un retour triomphal pour un modèle qui a joué un rôle central dans l’histoire de la marque depuis sa création. L’histoire de la Spider V12 de Ferrari comporte de nombreux modèles emblématiques. Elle a débuté en 1948 avec la 166 MM, une authentique GT de compétition pur-sang qui a remporté en 1949 les deux courses d’endurance les plus prestigieuses au monde : les Mille Miglia et les 24 heures du Mans. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari 458 Spider

La Ferrari 458 Spider rejoint la 458 Italia, completant ainsi la gamme des V8 à moteur central arrière de Ferrari. Cette configuration cabriolet de la 458 Italia offre des solutions identiques à son ainée en termes de technologies, de maniabilité et de performances. Elle est équipée d’un toit en dur totalement escamotable breveté par Ferrari. Il s’agit d’une première pour ce type de voiture de sport. La 458 Spider est alimentée par un V8 Ferrari de 4,5 litres à injection directe et atmosphérique, qui s’est vu décerner en 2011 le prix du moteur international de l’année pour son agrément de conduite, sa maniabilité, ses performances, son économie et son optimisation. La puissance est transférée à la route par la transmission F1 Ferrari à double embrayage avec palettes au volant leader sur le marché via un différentiel électronique (E-diff) sophistiqué, lui-même associé à une commande de traction F1-Trac et un système ABS ultra-performant pour un contrôle dynamique maximum. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari BB 512i

Après la Ferrari Daytona très conservatrice mais ô combien charismatique à bien des égards, Ferrari et Pininfarina révolutionnent leurs habitudes avec la nouvelle Ferrari 365 GT4 BB. Moteur central arrière, 12 cylindres à plat et une ligne à couper le souffle vont caractériser cette nouvelle supercar qui va couronner la gamme Ferrari. Pas exempte de critiques, la Ferrari 365 GT4 BB se doit d’évoluer pour survivre en pleine période de crise énergétique avec des normes antipollution toujours plus sévères. Après quelques modifications le 12 cylindres à plat dérivé de celui des Formule 1 victorieuses va recevoir une injection et s’appeler BB 512i. Pininfarina retravaillé son dessin qu’avait étrenné la 365 GT4 BB. Par rapport à sa devancière, la BB 512i a connu quelques modifications de détails. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari F512 M

En septembre 1984, au Salon de Paris, Ferrari et Pininfarina avait créé l’électrochoc avec la Ferrari Testarossa. Véritable sculpture roulante, elle deviendra une véritable icône au cours des années 80. Puis au fil des millésimes, la nécessité de la faire évoluer se fait sentir et une première salve intervient en 1992 avec la version désormais baptisée Ferrari 512 TR. Véritable évolution de la Testarossa, elle reste cependant très proche en look, et innove surtout par des améliorations moteur et châssis. Mais la concurrence devient de plus en plus agressive et présente, et à Maranello on se doit de réagir. Plutôt que de maintenir une 512 TR  » vieillissante  » en l’état jusqu’à la commercialisation de la future 550 Maranello et son architecture plus classique (moteur avant), la lignée de la Testarossa est remise sur la planche à dessin et dans les ateliers. Pas de révolution donc, mais une évolution ultime qui permet à la saga Testarossa de rester dans la course jusqu’à son crépuscule. La Ferrari F512 M (pour  » Modificata « ) vient donc clore cette histoire avec des améliorations sur tous les domaines : aérodynamique, design, châssis, sécurité, équipement, freinage, performances, moteur… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari Mondial 8

Depuis la première 308 GT4, qui fera même ses premiers pas sous le blason Dino, Ferrari tente l’impossible quadrature du cercle : conserver quatre places dans une optique de Ferrari « familiale », mais rester fidèle au moteur en position central arrière pour garantir un comportement routier sportif et efficace. La 308 GT4 n’avait pas réussi à convaincre le public. La faute à un design signé Bertone qui ne va pas séduire. Dommage, car le reste était dans le coup, notamment un comportement routier très réussi. En 1980, Ferrari renouvelle sa proposition, en conservant toutefois la même recette : moteur central arrière et quatre places. En effet, à Maranello, on estime alors que « seule une voiture en mesure de recevoir quatre personnes et leurs bagages répond aux critères de praticité auxquels l’automobiliste d’aujourd’hui n’entend pas renoncer. » Le succès rencontré par la Porsche 911 depuis 1964 n’est certainement pas étranger à cette stratégie. Mais cette fois-ci, la fidélité au carrossier Pininfarina est respectée, avec un dessin mariant agressivité et praticité. Pour les papa sportifs, n’ayant pas les moyens de céder aux sirènes du V12 et de la Ferrari 400i, la Ferrari Mondial 8 offrait alors quatre places et des performances dans le coup. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari Spider 16M

A peine la Ferrari California présentée au public au salon de Paris 2008, et déjà deux ans de délai de livraison (!), que Maranello nous réserve une surprise de taille ! On croyait que la gamme F430 était désormais aboutie et complète avec le coupé, le spider, la Scuderia et la Challenge… Mais non ! Une petite perle en série limitée vient compléter la gamme des berlinettes à moteur V8 en position central arrière. La Spider 16M, c’est son nom, vient donc augmenter de quelques pages le catalogue déjà très fourni du constructeur italien. Mais avec cette nouvelle version, Ferrari fait coup double. Non seulement elle se propose comme une variante découvrable de la F430 Scuderia, soit une version décapotable ultra-radicale, mais surtout elle vient à point nommé pour fêter dignement le 16e titre constructeur de la Scuderia Ferrari en Championnat du monde de Formule 1. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari 360 Modena

Depuis 1975, c’est une saga ininterrompue de berlinettes à moteur V8 central arrière chez Ferrari. Si historiquement les Ferrari possédaient un 12 cylindres, cet élargissement de la gamme vers le bas (une sorte de « démocratisation » du Cavallino Rampante en somme) avec un V8 permit à Ferrari d’accroître ses ventes et sa production sans pour autant dégrader son image de marque. De 255 ch en 1975 avec la 308 GTB/GTS, la Ferrari 360 Modena présentée à Genève en mars 1999 propose désormais 400 ch à 8 500 tr/mn. Un autre univers de performances pour cette nouvelle berlinette Ferrari qui propose de nombreuses innovations et raffinements techniques pour accroître performances et sportivité. Un modèle d’importance pour Ferrari puisque les V8 représentent environ les deux tiers de la production de Ferrari chaque année. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari 612 Scaglietti Sessanta

Alors que s’achevait à Maranello le 25 juin dernier le tour du monde des évènements dédiés au 60ème anniversaire du cheval cabré (le relais avait débuté le 29 janvier 2007 à l’ambassade d’Italie à Abu Dhabi), Ferrari a présenté aux côtés d’un concept car inédit baptisé FXX Millechili (1000 Kilos), la « 612 Sessanta » (soixante en italien), une édition spéciale anniversaire limitée à… 60 exemplaires. Posée sur de superbes jantes de 19 pouces, la 612 Sessanta se démarque surtout par une peinture bi-tons, disponible en deux combinaisons: gris/noir ou rouge/noir. A l’intérieur, un toit en verre électrochromique, illumine de lumière un cuir fauve Poltrona Frau de toute beauté qui tapisse tout l’habitacle. Chacune des autos possède un des symboles du fameux baton « Relay60th », enchassé dans sa console centrale. Le moteur, lui, est en tous points semblable à celui de la 612 Scaglietti, à savoir un V12 5.7 développant 540 ch avec des performances inchangées. La Scaglietti Sessanta possède déjà le Manettino simplifié sur le volant. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari 612 Scaglietti Police

La première Ferrari est sortie des usines de Maranello en 1947. Ferrari n’a donc pas manqué l’occasion de célébrer en 2007 les 60 ans de la marque avec une initiative marquante et originale. A l’instar de la flamme olympique, Ferrari avait imaginé un bâton « relay » qui allait traverser pays et continent pour permettre à la firme au cheval cabré d’aller à la rencontre des gens. Une initiative, qui derrière une envie de partage, permettait surtout à la marque de mobiliser ses clients autour de l’évènement puisqu’ils suivront le « bâton » dans leut pays et surtout de mieux matérialiser le mythe du cheval cabré dans des pays pas toujours très développé commercialement parlant pour Ferrari. Lors de la venue du « Ferrari60Relay » sur le sol de sa très grâcieuse Majesté, Ferrari UK a imaginé un parcours et pour l’occasion a donc préparé une Ferrari 612 Scaglietti assez spéciale. Tremblez chauffards de la route, les policiers britanniques ont roulé en Ferrari 612 Scaglietti ! Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari F430 Scuderia

Chez Ferrari, les versions affûtées pour les amateurs exigeants de sorties circuits, notamment avec les clubs Ferrari, sont désormais le lot de chaque génération de berlinette à moteur avant. Après la Ferrari F355 Challenge qui pouvait être acquise en version homologuée route, la Challenge Stradale sorte de 360 Modena très affûtée, Ferrari renouvelle son opération avec la génération F430 commercialisée depuis 2004. Avec sa nouvelle F430 Scuderia, Ferrari par ce seul changement de nom avec la précédente génération indique clairement que l’objectif est toujours la piste, mais que la manière sera désormais plus policée pour une auto finalement plus polyvalente. Et comme si le simple Cavallino Rampante ne suffisait pas pour attirer le chaland, Michael Schumacher lui-même s’est penché sur la mise au point du châssis de cette championne avec quelques nouveautés très intéressantes pour les apprentis-pilotes. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)