Ferrari F430 Scuderia (2007-…)

By  | 22 juin 2013 | 0 Comments | Filed under: Ferrari, Guide

Chez Ferrari, les versions affûtées pour les amateurs exigeants de sorties circuits, notamment avec les clubs Ferrari, sont désormais le lot de chaque génération de berlinette à moteur avant. Après la Ferrari F355 Challenge qui pouvait être acquise en version homologuée route, la Challenge Stradale sorte de 360 Modena très affûtée, Ferrari renouvelle son opération avec la génération F430 commercialisée depuis 2004. Avec sa nouvelle F430 Scuderia, Ferrari par ce seul changement de nom avec la précédente génération indique clairement que l’objectif est toujours la piste, mais que la manière sera désormais plus policée pour une auto finalement plus polyvalente. Et comme si le simple Cavallino Rampante ne suffisait pas pour attirer le chaland, Michael Schumacher lui-même s’est penché sur la mise au point du châssis de cette championne avec quelques nouveautés très intéressantes pour les apprentis-pilotes.

Il faut avouer que la concurrence est fébrile et ne manque pas d’arguments dans ce segment de marché certes réduit, mais important en image pour booster les ventes des versions standards déjà hautement désirables. Ainsi, la nouvelle F430 Scuderia doit faire face à la Lamborghini Gallardo Superleggera avec son V10 de 410 ch et sa transmission intégrale, la Porsche 911 GT3 RS et son Flat 6 de 415 ch, l’Aston Martin V8 Vantage N24 et ses 410 ch et enfin dans un genre plus exotique et rustique la Corvette Z06 et son (très!) gros V8 de 7 litres développant 512 ch.

La F430 était déjà très désirable côté look avec un dessin signé Pininfarina, mais un travail a été opéré pour gagner en appui sans dégrader le pénétration de coefficient dans l’air et donc dégrader les performances. En effet il ne servirait à rien de gagner en capacité de vitesses de passage dynamiquement si la masse à déplacer est freinée plus fortement du fait des artifices pour augmenter les appuis. Le Cx régresse donc de 0,1 (0,34 contre 0,33 à une F430 standard), mais l’appui augmente significativement de +10%. Le pilote peut donc désormais compter sur 75 kg d’appui à 150 km/h et 300 kg à 300 km/h. Pour réussir ces améliorations, les modifications les plus visibles concernent le spoiler avant plus proéminent dont les  » naseaux  » semblent dilatés par l’effort, l’aileron arrière plus imposant, le nouveau diffuseur et les flancs retravaillés. L’assiette plus basse de 1,5 cm donne également un look plus trapu à la berlinette Ferrari. Ses jantes de 19 pouces sont d’un dessin spécifique.

L’habitacle reçoit aussi son lot d’aménagements avec un seul mot d’ordre : « light » ! Ce sont désormais des sièges baquets (pouvant recevoir un harnais 4 points en option) qui ont remplacé les baquets standard jugés trop lourds. L’Alcantara, le carbone, le cuir et l’alu se disputent les surfaces à couvrir. Quelques inscriptions stylisées « F430 Scuderia » vous rappelle que vous n’êtes pas dans n’importe quelle Ferrari. L’instrumentation demeure fidèle au reste de la gamme Ferrari avec le gros compte-tours à fond jaune au centre reprenant les rapports de boîte engagé via les palettes situées derrière le volant et toujours solidaires avec ce dernier. La position de conduite est parfaite pour les amateurs de conduite sportive… L’équipement est réduit au minimum (même pas d’autoradio) toujours dans la quête de la réduction du poids, et il faut donc puiser dans le catalogue des options très chères et souvent mesquines vu le prix de l’engin pour enrichir cette berlinette.

>EVOLUTIONS : 2e GENERATION DE MANETTINO !
Le Manettino, ce petit bouton sur le volant qui permet du bout des doigts de régler les paramètres de gestion du châssis (suspensions, antipatinage, correcteur de trajectoire, différentiel…). 5 programes sont disponibles :
>CST Off : Aucune aide activée sauf celles liées au freinage
>Race : Aides activées pour le sport mis au point avec l’aide de Michael Schumacher
>CT Off : antipatinage débranché mais contrôle de trajectoire actif
>Sport : Plus roulage dynamique route
>Basse adhérence : idem sport mais en tenant compte d’une adhérence plus précaire.

>CHRONOLOGIE FERRARI F430 SCUDERIA
2004 : En septembre, au Mondial de Paris, Ferrari dévoile la F430, nouvelle berlinette à moteur V8 remplaçant la Ferrari 360 Modena.
En novembre, la commercialisation est officielle.
2005 : En mars au salon de Genève, Ferrari enlève « le haut » sur sa F430 en présentant la variante Spyder.
2006 : Dans le cadre du Challenge Ferrari, Maranello dévoile la nouvelle Ferrari F430 Challenge.
2007 : Ferrari dévoile et commercialise la F430 Scuderia, qui vient remplacer la Challenge Stradale.

44 CV FISCAUX
FICHE TECHNIQUE

MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes, 2×2 arbres à cames en tête + calage variable en continu
Position: longitudinal central AR
Alimentation: Gestion électronique intégrale.
Cylindrée en cm3: 4 308
Alésage x course : 92 x 81
Puissance ch DIN à tr/mn: 510 à 8 500.
Puissance au litre en ch DIN : 118,38
Couple maxi en Nm à tr/mn: 470 à 5 250
Couple au litre en Nm : 109,09
TRANSMISSION
AR + différentiel autobloquant piloté + ASR déconnectable + ESP Bosch 8.0 déconnectable.
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle robotisée 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 350
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 6,65.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés carbone céramique ( 398 mm) + étriers fixes alu à 6 pistons AV et 2 disques ventilés carbone céramique AR ( 350 mm) étriers fixes alu 4 pistons + ABS.
Pneus : Pirelli Pzero Corsa AV 235/35 R 19 et AR 285/35 R 19.
>PERFORMANCES
Vmax : 320 km/h
400 m DA : ND.
1 000 m DA : 20,9 s.
0 à 100 km/h : 3,6 s.
0 à 200 km/h : 11,6 s.

  • RSS Derniers Articles Ferrari

    • Ferrari 458 Spider (2011-…)
      La Ferrari 458 Spider rejoint la 458 Italia, completant ainsi la gamme des V8 à moteur central arrière de Ferrari. Cette configuration cabriolet de la 458 Italia offre des solutions identiques à son ainée en termes de technologies, de maniabilité et de performances. Elle est équipée d’un toit en dur totalement escamotable breveté par Ferrari. […]
    • Ferrari F12 Berlinetta (2012-…)
      Ferrari présente la F12 berlinetta au 82e Salon automobile international de Genève 2012. La F12 berlinetta est le premier modèle de la nouvelle génération de V12 de la Marque au Cheval Cabré. La première mondiale de la F12berlinetta vient compléter la gamme Ferrari qui, en seulement quatre ans, a su présenter différentes Ferrari pour différents […]
    • Ferrari 612 Scaglietti (2004-…)
      Après une carrière à succès (environ 3 300 modèles produits) et une plastique qui lui a fait traverser les outrages du temps, il était temps pour la Ferrari 456 GTM, née 456 GT en 1992 de tirer se révérence. Son positionnement un peu ambigu, à mi-chemin entre une vraie voiture de sport et une Grand […]
    • Ferrari F430 Scuderia (2007-…)
      Chez Ferrari, les versions affûtées pour les amateurs exigeants de sorties circuits, notamment avec les clubs Ferrari, sont désormais le lot de chaque génération de berlinette à moteur avant. Après la Ferrari F355 Challenge qui pouvait être acquise en version homologuée route, la Challenge Stradale sorte de 360 Modena très affûtée, Ferrari renouvelle son opé […]
    • Ferrari California (2008-…)
      Chez Ferrari, les succès vont bon train, et quels que soient les résultats en Formule 1, défaite ou victoire, l’engouement pour les modèles de production de Maranello ne se démentent pas. D’ailleurs l’année 2007 a marqué une nouvelle année record de production des modèles de tourisme avec 6 495 modèles fabriqués soit une augmentation de […]
    • Ferrari BB 512i (1982-1984)
      Après la Ferrari Daytona très conservatrice mais ô combien charismatique à bien des égards, Ferrari et Pininfarina révolutionnent leurs habitudes avec la nouvelle Ferrari 365 GT4 BB. Moteur central arrière, 12 cylindres à plat et une ligne à couper le souffle vont caractériser cette nouvelle supercar qui va couronner la gamme Ferrari. Pas exempte de […]
    • Ferrari F512 M (1994-1996)
      En septembre 1984, au Salon de Paris, Ferrari et Pininfarina avait créé l’électrochoc avec la Ferrari Testarossa. Véritable sculpture roulante, elle deviendra une véritable icône au cours des années 80. Puis au fil des millésimes, la nécessité de la faire évoluer se fait sentir et une première salve intervient en 1992 avec la version désormais […]
    • Ferrari Mondial 8 (1980-1983)
      Depuis la première 308 GT4, qui fera même ses premiers pas sous le blason Dino, Ferrari tente l’impossible quadrature du cercle : conserver quatre places dans une optique de Ferrari « familiale », mais rester fidèle au moteur en position central arrière pour garantir un comportement routier sportif et efficace. La 308 GT4 n’avait pas réussi à […]
    • Ferrari Spider 16M (2008-2009)
      A peine la Ferrari California présentée au public au salon de Paris 2008, et déjà deux ans de délai de livraison (!), que Maranello nous réserve une surprise de taille ! On croyait que la gamme F430 était désormais aboutie et complète avec le coupé, le spider, la Scuderia et la Challenge… Mais non ! […]
    • Ferrari 360 Modena (1999-2004)
      Depuis 1975, c’est une saga ininterrompue de berlinettes à moteur V8 central arrière chez Ferrari. Si historiquement les Ferrari possédaient un 12 cylindres, cet élargissement de la gamme vers le bas (une sorte de « démocratisation » du Cavallino Rampante en somme) avec un V8 permit à Ferrari d’accroître ses ventes et sa production sans pour autant […]
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Ferrari F430 Scuderia (2007-...), 10.0 out of 10 based on 1 rating

About 

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *