La 458 Italia Spider désignée meilleur cabriolet par le magazine Sport Auto

[slideshow id=14]À l’occasion des 2013 Sport Auto Awards, les lecteurs du prestigieux magazine de sports automobiles allemand Sport Auto ont décerné à la 458 Spider le titre de meilleur cabriolet dans la catégorie des plus de 150 000 €. La 458 Spider, qui perpétue la longue tradition des décapotables Ferrari à moteur central, est le premier modèle de ce type à disposer d’un toit en dur décapotable alliant parfaitement performances et style. Son moteur V8 4,5 litres de 570 ch a également été élu deux années consécutives moteur international de l’année.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Ferrari California (2008-…)

Chez Ferrari, les succès vont bon train, et quels que soient les résultats en Formule 1, défaite ou victoire, l’engouement pour les modèles de production de Maranello ne se démentent pas. D’ailleurs l’année 2007 a marqué une nouvelle année record de production des modèles de tourisme avec 6 495 modèles fabriqués soit une augmentation de +14% comparée à 2006. Pas étonnant donc que Ferrari Spa soit à l’écoute des niches de marchés potentiels à explorer. Dernier en date pour la firme du regretté Commendatore, celui des roadsters sportifs mais moins exigeants à l’usage que les berlinettes à moteur central arrière comme la F430. D’ailleurs, il est à noter que certains créneaux porteurs et surtout très lucratifs car touchant une clientèle à très gros pouvoir d’achat sont encore dominés outrageusement par quelques rares modèles. On note ainsi dans les roadsters (sport et luxe) polyvalents à environ 160 000 euros que le SL 63 AMG, la Cadillac XLR-V et la Lexus SC430 sont bien esseulés. Les autres sont soit à capote en toile, soit moins habiles dans le subtil mariage du sport et du Grand Tourisme. Et au cours de nombreuses études et constats, il existe une clientèle qui est prête à céder aux sirènes du constructeur italien dans un budget de 160 000 euros environ, mais pas disposée à franchir le cap pour accéder directement à une 612 Scaglietti, aime pouvoir rouler décapoté, et conserver un minimum de confort, luxe et aspects pratiques. Ainsi a été pensée la Ferrari California. Les premières informations officielles ont été dévoilées le 13 mai 2008, tandis que cette Ferrari se montrera sous les feux des projecteurs au grand public pour la première fois le 2 octobre 2008 au Mondial de Paris. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Ferrari BB 512i

Après la Ferrari Daytona très conservatrice mais ô combien charismatique à bien des égards, Ferrari et Pininfarina révolutionnent leurs habitudes avec la nouvelle Ferrari 365 GT4 BB. Moteur central arrière, 12 cylindres à plat et une ligne à couper le souffle vont caractériser cette nouvelle supercar qui va couronner la gamme Ferrari. Pas exempte de critiques, la Ferrari 365 GT4 BB se doit d’évoluer pour survivre en pleine période de crise énergétique avec des normes antipollution toujours plus sévères. Après quelques modifications le 12 cylindres à plat dérivé de celui des Formule 1 victorieuses va recevoir une injection et s’appeler BB 512i. Pininfarina retravaillé son dessin qu’avait étrenné la 365 GT4 BB. Par rapport à sa devancière, la BB 512i a connu quelques modifications de détails. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari F512 M

En septembre 1984, au Salon de Paris, Ferrari et Pininfarina avait créé l’électrochoc avec la Ferrari Testarossa. Véritable sculpture roulante, elle deviendra une véritable icône au cours des années 80. Puis au fil des millésimes, la nécessité de la faire évoluer se fait sentir et une première salve intervient en 1992 avec la version désormais baptisée Ferrari 512 TR. Véritable évolution de la Testarossa, elle reste cependant très proche en look, et innove surtout par des améliorations moteur et châssis. Mais la concurrence devient de plus en plus agressive et présente, et à Maranello on se doit de réagir. Plutôt que de maintenir une 512 TR  » vieillissante  » en l’état jusqu’à la commercialisation de la future 550 Maranello et son architecture plus classique (moteur avant), la lignée de la Testarossa est remise sur la planche à dessin et dans les ateliers. Pas de révolution donc, mais une évolution ultime qui permet à la saga Testarossa de rester dans la course jusqu’à son crépuscule. La Ferrari F512 M (pour  » Modificata « ) vient donc clore cette histoire avec des améliorations sur tous les domaines : aérodynamique, design, châssis, sécurité, équipement, freinage, performances, moteur… Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari Mondial 8

Depuis la première 308 GT4, qui fera même ses premiers pas sous le blason Dino, Ferrari tente l’impossible quadrature du cercle : conserver quatre places dans une optique de Ferrari « familiale », mais rester fidèle au moteur en position central arrière pour garantir un comportement routier sportif et efficace. La 308 GT4 n’avait pas réussi à convaincre le public. La faute à un design signé Bertone qui ne va pas séduire. Dommage, car le reste était dans le coup, notamment un comportement routier très réussi. En 1980, Ferrari renouvelle sa proposition, en conservant toutefois la même recette : moteur central arrière et quatre places. En effet, à Maranello, on estime alors que « seule une voiture en mesure de recevoir quatre personnes et leurs bagages répond aux critères de praticité auxquels l’automobiliste d’aujourd’hui n’entend pas renoncer. » Le succès rencontré par la Porsche 911 depuis 1964 n’est certainement pas étranger à cette stratégie. Mais cette fois-ci, la fidélité au carrossier Pininfarina est respectée, avec un dessin mariant agressivité et praticité. Pour les papa sportifs, n’ayant pas les moyens de céder aux sirènes du V12 et de la Ferrari 400i, la Ferrari Mondial 8 offrait alors quatre places et des performances dans le coup. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ferrari Spider 16M

A peine la Ferrari California présentée au public au salon de Paris 2008, et déjà deux ans de délai de livraison (!), que Maranello nous réserve une surprise de taille ! On croyait que la gamme F430 était désormais aboutie et complète avec le coupé, le spider, la Scuderia et la Challenge… Mais non ! Une petite perle en série limitée vient compléter la gamme des berlinettes à moteur V8 en position central arrière. La Spider 16M, c’est son nom, vient donc augmenter de quelques pages le catalogue déjà très fourni du constructeur italien. Mais avec cette nouvelle version, Ferrari fait coup double. Non seulement elle se propose comme une variante découvrable de la F430 Scuderia, soit une version décapotable ultra-radicale, mais surtout elle vient à point nommé pour fêter dignement le 16e titre constructeur de la Scuderia Ferrari en Championnat du monde de Formule 1. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

V8 Modena

Sur la Ferrari 360 Modena, les motoristes de Maranello se sont attachés à faire évoluer le bloc initial de la F355. N’allez pas croire pour autant à un simple copier-coller. Non, tout a été revu de fond en comble et de nombreuses innovations pour Ferrari sont apparues sur cette Modena. Ce V8 à 90° est disposé longitudinalement en position central arrière en ligne avec la boîte de vitesses et le différentiel. Les plus érudits auront noté que la boîte n’est donc plus disposé transversalement comme sur la F355 mais longitudinalement. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Ferrari 360 Modena

Depuis 1975, c’est une saga ininterrompue de berlinettes à moteur V8 central arrière chez Ferrari. Si historiquement les Ferrari possédaient un 12 cylindres, cet élargissement de la gamme vers le bas (une sorte de « démocratisation » du Cavallino Rampante en somme) avec un V8 permit à Ferrari d’accroître ses ventes et sa production sans pour autant dégrader son image de marque. De 255 ch en 1975 avec la 308 GTB/GTS, la Ferrari 360 Modena présentée à Genève en mars 1999 propose désormais 400 ch à 8 500 tr/mn. Un autre univers de performances pour cette nouvelle berlinette Ferrari qui propose de nombreuses innovations et raffinements techniques pour accroître performances et sportivité. Un modèle d’importance pour Ferrari puisque les V8 représentent environ les deux tiers de la production de Ferrari chaque année. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

4e édition du Ferrari California Charity Day à Silverstone

Pour la 4e année consécutive Ferrari North Europe s’est joint au Circuit de Silverstone et au British Racing Driver’s Club pour offrir une journée spéciale de charité pour les enfants. Le 13 juin dernier, 50 jeunes ont profité d’un baptême en Ferrari California autour de Silverstone. Au volant, des adhérents célèbre du BRDC comme le batteur des Pink Floyd, Nick Mason, grand amateur de voitures sportives et de collection, [singlepic id=73 w=600 h=400 float=left] Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Ferrari primé pour la 3e fois aux Internationnal Engine of the Year Awards

Pour la troisième année, Ferrari remporte le prestigieux titre de « Internationnal Engine of the Year Awards » avec son V12 atmosphérique de 6 292 cm3. Ce moteur de 740 ch remporte les deux catégories suivantes : Meilleur Performance Moteur et Meilleur moteur de plus de 4 litres (qui avait déjà été remporté en 2011 et 2012 par le V8 4,5 litres Ferrari). Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)