Ferrari Mondial 8

Depuis la première 308 GT4, qui fera même ses premiers pas sous le blason Dino, Ferrari tente l’impossible quadrature du cercle : conserver quatre places dans une optique de Ferrari « familiale », mais rester fidèle au moteur en position central arrière pour garantir un comportement routier sportif et efficace. La 308 GT4 n’avait pas réussi à convaincre le public. La faute à un design signé Bertone qui ne va pas séduire. Dommage, car le reste était dans le coup, notamment un comportement routier très réussi. En 1980, Ferrari renouvelle sa proposition, en conservant toutefois la même recette : moteur central arrière et quatre places. En effet, à Maranello, on estime alors que « seule une voiture en mesure de recevoir quatre personnes et leurs bagages répond aux critères de praticité auxquels l’automobiliste d’aujourd’hui n’entend pas renoncer. » Le succès rencontré par la Porsche 911 depuis 1964 n’est certainement pas étranger à cette stratégie. Mais cette fois-ci, la fidélité au carrossier Pininfarina est respectée, avec un dessin mariant agressivité et praticité. Pour les papa sportifs, n’ayant pas les moyens de céder aux sirènes du V12 et de la Ferrari 400i, la Ferrari Mondial 8 offrait alors quatre places et des performances dans le coup. Continuer la lecture

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)